Ecrire une proposition de recherche

Ce cours donne des conseils et des exemples sur comment écrire une proposition de recherche.

écrire une proposition de recherche

Toutes les propositions de recherche sont conçues pour persuader quelqu’un, comme un organisme de financement, un établissement d’enseignement ou un superviseur, que votre projet en vaut la peine.

Objectifs de la proposition de recherche :

  • Pertinence : Convaincre le lecteur que votre projet est intéressant, original et important
  • Contexte : Montrez que vous connaissez le domaine, que vous comprenez l’état actuel de la recherche sur le sujet et que vos idées ont une base académique solide
  • Approche : Présentez votre méthodologie en montrant que vous avez soigneusement réfléchi aux données, aux outils et aux procédures dont vous aurez besoin pour mener la recherche
  • Faisabilité : Confirmer que le projet est réalisable dans les limites pratiques du programme, de l’institution ou du financement

Pour cela, il faut répondre au quatre points.

Pertinence et contexte

Un énoncé de problème efficace est concis et concret. Cela devrait:

  • Mettre le problème en contexte (que savons-nous déjà ?)
  • Décrivez le problème précis que la recherche abordera (que devons nous savoir ?)
  • Montrer la pertinence du problème (pourquoi avons-nous besoin de le savoir ?)
  • Fixez les objectifs de la recherche (que ferez vous pour le savoir ?)

Dans la recherche universitaire, la rédaction d’un énoncé de problème peut vous aider à contextualiser et à comprendre l’importance de votre problème de recherche. Un énoncé de problème peut comporter plusieurs paragraphes et servir de base à votre proposition de recherche, ou il peut être condensé en quelques phrases seulement dans l’introduction de votre article ou de votre thèse.

L’énoncé du problème doit cadrer votre problème de recherche dans son contexte particulier et donner un aperçu de ce que l’on sait déjà à son sujet.

L’énoncé du problème doit également aborder la pertinence de la recherche : pourquoi est-il important que le problème soit résolu ?

Cela ne signifie pas que vous devez faire quelque chose de révolutionnaire ou de changer le monde. Il est plus important que le problème soit recherchable, réalisable et aborde clairement un problème pertinent dans votre domaine.

Nous allons voir comment rédiger le contexte de vos travaux scientifiques.

Pour un premier paragraphe, concentrez vous sur les détails concrets de la situation :

  • Où et quand le problème survient il ?
  • Qui le problème affecte-t-il ?
  • Quelles tentatives ont été faites pour résoudre le problème ?

La participation électorale dans la région X a diminué régulièrement au cours des dix dernières années, contrairement à d’autres régions du pays. Selon les enquêtes menées par l’organisation Y, la participation est la plus faible chez les moins de 25 ans et les personnes à faibles revenus. Il y a eu quelques tentatives efficaces pour impliquer ces groupes dans d’autres régions et, lors des deux dernières élections, les partis A et B ont intensifié leurs efforts de campagne dans la région X, mais ces interventions n’ont pas encore eu d’effet significatif sur la participation.

Le contexte est directement pertinente à un problème spécifique qui affecte une organisation, une institution, un groupe social ou une société plus largement. Pour bien comprendre pourquoi votre problème de recherche est important, vous pouvez vous demander :

  • Que se passera-t-il si le problème n’est pas résolu ?
  • Qui en ressentira les conséquences ?
  • Le problème a-t-il une pertinence plus large (par exemple, des problèmes similaires se retrouvent ils dans d’autres contextes) ?

Il a été démontré que le faible taux de participation électorale a des associations négatives avec la cohésion sociale et l’engagement civique, et devient un sujet de préoccupation croissante dans de nombreuses démocraties européennes. Lorsque des groupes spécifiques de citoyens manquent de représentation politique, ils sont susceptibles de devenir plus exclus au fil du temps, ce qui entraîne une érosion de la confiance dans les institutions démocratiques. La résolution de ce problème aura des avantages pratiques pour la région X et contribuera à la compréhension de ce phénomène répandu.

Pensez à faire une mise au point sur le contexte scientifique, social, géographique et/ou historique :

  • Que sait-on déjà du problème ?
  • Le problème est-il limité à une certaine période ou à une zone géographique ?
  • Comment le problème a-t-il été défini et débattu dans la littérature scientifique ?

Au cours des dix dernières années, la « gig economy » est devenue un segment de plus en plus important du marché du travail. Les moins de 30 ans sont plus susceptibles de s’engager dans des accords de travail indépendants, contractuels ou zéro heure au lieu d’emplois traditionnels à temps plein. La recherche sur les raisons et les conséquences de ce changement s’est concentrée sur des mesures objectives du revenu, des heures de travail et des conditions d’emploi, mais il y a eu peu de travaux explorant les expériences subjectives des jeunes de l’économie à la tâche.

Parfois, les questions théoriques ont des conséquences pratiques claires, mais parfois leur pertinence est moins immédiatement évidente. Pour identifier pourquoi le problème est important, demandez vous :

  • Comment la résolution du problème fera-t-elle avancer la compréhension du sujet ?
  • Quels avantages cela aura-t-il pour les recherches futures ?
  • Le problème a-t-il des conséquences directes ou indirectes pour la société ?

Dans la littérature sur la gig economy, ces nouvelles formes d’emploi sont parfois caractérisées comme un choix actif flexible et parfois comme un dernier recours d’exploitation. Pour mieux comprendre pourquoi les jeunes s’engagent dans l’économie des concerts, une recherche qualitative approfondie est nécessaire. Se concentrer sur les expériences des travailleurs peut aider à développer des théories plus solides de la flexibilité et de la précarité dans l’emploi contemporain, ainsi qu’à éclairer potentiellement les futurs objectifs politiques.

Enfin, l’énoncé du problème doit encadrer la façon dont vous avez l’intention de résoudre le problème. Votre objectif ne doit pas être de trouver une solution concluante, mais de rechercher les raisons du problème et de proposer des approches plus efficaces pour le résoudre ou le comprendre.

Le but de la recherche est le but général de votre recherche. Il s’écrit généralement sous la forme infinitive :

  • Le but de cette étude est de déterminer…
  • Ce projet vise à explorer…
  • J’ai pour objectif d’enquêter…

Le but de cette recherche est d’étudier des stratégies d’engagement efficaces pour augmenter la participation électorale dans la région X. Elle identifiera les facteurs les plus significatifs de non-vote par le biais d’enquêtes et d’entretiens, et mènera des expériences pour mesurer l’efficacité de différentes stratégies.

Ce projet vise à mieux comprendre les expériences des jeunes dans la gig economy. Des méthodes qualitatives seront utilisées pour mieux comprendre les motivations et les perceptions des moins de 30 ans engagés dans le travail indépendant et zéro heure dans divers secteurs. Ces données seront contextualisées avec un examen de la littérature récente sur l’économie du travail et une analyse statistique des changements démographiques de la main-d’œuvre.

Définir vos problématiques et questions de recherche

Une fois vos recherches effectuées et après avoir répondu aux questions ci-dessus, vous devriez avoir une idée plus précise de ce que vous souhaitez traiter en particulier à l’intérieur du problème. L’étape suivante est donc de transformer ce point en une problématique qui explique clairement le problème que vous allez résoudre, et prouve la pertinence de vos recherches.

La problématique de votre mémoire ne se limite pas forcément à une seule phrase (titre). Elle peut tenir dans un petit paragraphe (titre avec objectifs).

Une fois la problématique rédigée, vous êtes prêt à formuler votre question centrale de recherche et les sous-questions qui en seront.

Attention, bien que la problématique et la question centrale de recherche soient liées, ce sont néanmoins deux choses bien distinctes.

Il existe en effet une différence entre problématique et question centrale de recherche, même si parfois la distinction n’est pas très claire.

  • La problématique sera rédigée sous forme affirmative : Les enseignants de collège n’ont pas les compétences nécessaires pour reconnaître et guider les élèves surdoués en cours.
  • La question centrale de recherche est la question à laquelle le mémoire va répondre. Elle découle de la problématique, qu’elle a rencontrée en exergue un « problème ». Les questions centrales se décomposent généralement en sous-questions et/ou en hypothèses. La question de recherche sera rédigée sous forme de question : Quelles techniques pratiques peuvent employer les enseignants afin de mieux identifier et guider les élèves surdoués ? Ce qui implique à définir les techniques pratiques, l’identification des élèves surdoues, des méthodes pour les guider, des métriques pour quantifier ou qualifier le fait d’identifier et guider et surement bien d’autres questions à se poser sur les protocoles et les tests cliniques !

Une bonne problématique est basée sur une réflexion autour d’un SEUL problème et de sa définition. Il faut indiquer clairement :

  • Quand est-ce que le problème se pose ?
  • Quel est le problème ?

Revue de littérature

Il est important de montrer que vous connaissez les recherches les plus importantes sur votre sujet. Une analyse approfondie de la littérature convainc le lecteur que votre projet repose sur une base solide de connaissances ou de théories existantes. Cela montre également que vous ne vous contentez pas de répéter ce que d’autres personnes ont déjà fait ou dit.

Dans cette section, visez à démontrer exactement comment votre projet contribuera aux conversations sur le terrain.

  • Comparer et contraster : quelles sont les principales théories, méthodes, débats et controverses ?
  • Soyez critique : quelles sont les forces et les faiblesses des différentes approches ?
  • Montrez comment votre recherche s’inscrit dans le cadre : comment allez-vous développer, remettre en question ou synthétiser le travail des autres ?

Si vous ne savez pas par où commencer, lisez notre guide sur la façon de rédiger une revue de littérature.

En parcourant les différentes sections d’un article, vous pouvez essayer de trouver des réponses simples à « Quoi », « Comment » et « Pourquoi ». Suivez la liste pour comprendre quelles réponses vous devriez essayer de rechercher dans chaque section d’un document de recherche :

  • Introduction:
    • Quelle est la question de recherche et comment l’auteur essaie-t-il d’y répondre ?
    • L’auteur fait-il une hypothèse dans la partie introductive ?
  • Méthodes :
    • Quel type de méthodes ont été adoptées ?
    • Quelle était la taille de l’échantillon pour la collecte de données et comment a-t-il été analysé ?
  • Résultats :
    • Quelles ont été les découvertes les plus vitales des expériences menées ?
    • Les résultats confirment-ils l’hypothèse qui a été faite?
  • Discussion/Conclusion
    • Quelle est la solution finale à l’énoncé du problème du document de recherche ?
    • Quelle est l’explication de l’auteur pour les résultats obtenus?
    • Quelle est l’inférence tirée des observations?
    • Quelles recommandations l’auteur fait-il ?
    • Quelles sont les différentes limites de l’étude menée ?

Tout comme le résumé, le but d’un résumé pour le document de recherche sera de donner au public un bref aperçu de ce que dit cette étude. Vous aurez besoin de découvrir quelles informations sont pertinentes et de les expliquer brièvement mais complètement.

Tous les premiers brouillons de vos articles de synthèse doivent suivre l’ordre de l’article original. La structure ressemblerait à ceci :

  • Énoncez la question de la recherche et expliquez pourquoi elle est importante.
  • Indiquez les hypothèses qui ont été testées.
  • Décrivez les méthodes en quelques paragraphes (participants, conception, procédure, matériaux, variables indépendantes et dépendantes, comment ils ont analysé les données)
  • Parlez des résultats et expliquez pourquoi ils étaient significatifs.
  • Indiquez quelles étaient les principales implications et n’exagérez pas l’importance de leurs conclusions.
  • Les résultats et leur interprétation doivent être directement liés à l’hypothèse.

Cette première ébauche de rédaction du résumé du document de recherche doit être axée sur le contenu plutôt que sur la longueur. Il y a de fortes chances qu’il faille condenser davantage, mais cela devra être réalisé après plusieurs relecture pour condenser l’information qui vous sera utiles.

Une étape très important est votre discussion sur l’article. Tout travail de recherche peut être interprété différemment en fonction des chercheurs et du contexte de la recherche. Ainsi, vous devez rester critique sur le résumé que vous proposez. Le dernier paragraphe de votre résumé est donc une critique ou une interpolation du papier par rapport à votre contexte et votre problématique.

L’échéancier de vos travaux futurs

Dans certains cas, vous devrez peut-être inclure un calendrier détaillé du projet, expliquant exactement ce que vous ferez à chaque étape et combien de temps cela prendra. Vérifiez les exigences de votre programme ou organisme de financement pour voir si cela est nécessaire.

échéancier proposition de recherche

Partager
fr_FRFR
%d blogueurs aiment cette page :